Lors de la conférence de presse du 14 février, la cheffe du DFJP Karin Keller-Sutter a expliqué les conséquences de la refonte complète de notre loi sur les armes ordonnée par l’UE:

  • en fait, rien ne change pour les tireurs,
  • rien ne change pour l’armée,
  • rien ne change pour les chasseurs,
  • rien ne change pour notre droit à posséder des armes.

La Fédération sportive suisse de tir est membre du comité référendaire. La Fédération suisse de tir dynamique est membre du comité référendaire. L’Association suisse des tireurs sur silhouettes métalliques est membre du comité référendaire. Les Arquebusiers de Suisse sont membres du comité référendaire. L’Association suisse de Match est membre du comité référendaire. La Fédération nationale du tir au pigeon d’argile «Swiss Clay Shooting Federation» est membre du comité référendaire. L’Association fédérale de tir à l’arbalète est membre du comité référendaire. La SwissArchery Association est membre du comité référendaire. L’Association suisse des sous-officiers est membre du comité référendaire. La Société Suisse des Officiers soutient unanimement le référendum. ChasseSuisse est membre du comité référendaire. PROTELL, Société pour un droit libéral sur les armes, est membre du comité référendaire.

Autrement dit: le référendum contre la reprise de la directive sur les armes de l’UE a été lancé par un nombre incroyablement important de gens incroyablement bêtes. Ou alors ce que prétend le Conseil fédéral n’est vrai.

Partager ce contenu